Les sens, essence de Vie - Le goût



Si l'on s'en tient au sens strict, il s'agit du sens qui nous permet de percevoir le goût de ce que nous portons en bouche, grâce à la langue.


Les papilles de la langue et le voile du palais contiennent des bourgeons sensoriels (très poétique) qui ont eux-mêmes des cellules sensorielles qui permettent d'analyser les molécules gustatives des aliments une fois qu'elles sont dissoutes par la salive. Jusque-là, vous me suivez?


En réalité, ce que nous percevons une fois que l'information arrive au cortex cérébral, c'est ce qu'on appelle la saveur, qui regroupe les sensations olfactives, gustatives et trigéminales (c'est-à-dire véhiculées par le nerf trijumeau), ces dernières représentant la perception de la texture, température, ou du caractère piquant ou frais.


Bref... Après ces quelques informations sur le fonctionnement de notre corps, que je trouve passionnantes, venons-en au fait.


L'ayurveda nous parle de six saveurs : le doux, le salé, l'acide, l'amer, le piquant et l'astringent. Chacune d'elle est composée de deux des cinq éléments (éther, air, feu, eau et terre).

Il est dit que les six saveurs, ou rasas, doivent être présentes dans notre assiette à chaque repas, de manière à équilibrer notre alimentation au niveau nutritionnel et au niveau de la sensation de contentement d'avoir suffisamment et bien mangé.

La cuisine ayurvédique est l'art de mettre en pratique la science des six saveurs. Et par cela même, nous pouvons les combiner de manière à garder notre état d'équilibre ou à y revenir, parce que ces saveurs

J'aborde ces notions dans mes ateliers sur la nutrition et la cuisine.


Et sinon, en pratique, comment peut-on prendre soin de ce sens? En prenant soin de notre langue.

Cela commence par une routine quotidienne toute simple : l'utilisation du gratte-langue.

Il en existe en métal, en plastique, en cuivre. Ma préférence va vers ce dernier, car le cuivre a des propriétés antiseptiques.


Le matin, au réveil, passez trois à quatre fois le gratte-langue en le rinçant à chaque passage, pour enlever les toxines qui se sont déposées sur la langue durant la nuit. Cela permet de les éliminer au lieu de les ingérer. Ce geste remet en route le système digestif et entretient aussi le sens du goût.


Enfin, quand le dosha Kapha est en excès, notamment dans son énergie Bodhaka, on peut observer une distorsion de la perception du goût, comme un manque de goût ou un sens du goût déséquilibré.


L'Ayurveda est un art de vivre complet, qui se base sur l'observation. Le moindre détail a un sens car tout est question de subtilité. Observez-vous, voyez comme vos différents sens vous donnent des informations sur ce qui se passe en vous, et ce qui se passe en lien avec l'extérieur.

Soyez attentifs, et n'hésitez pas à faire le point de manière régulière avec une praticien ou un thérapeute.

3 vues0 commentaire